PROGRAMME "UNE EAU POUR LA VIE"

Construction d'une mini-usine de traitement d'eau insalubre dans le monastère de Yae Oakan

   Le monastère/école de Yae Oakan est situé au cœur d’un grand bidonville dans le faubourg de Lhaing Thar Yar (Yangon). Environ 30 000 personnes survivent dans ce bidonville dans des conditions sanitaires catastrophiques (voir photos), au milieu des rats, parasites et bactéries en tout genre qui pullulent dans ces milieux chauds et humides.

Toutefois, malgré très peu de moyens financiers, le monastère arrive cependant à scolariser pendant tout le cycle primaire 250 enfants des deux sexes, moines et laïcs, tous issus du bidonville.

Mais surtout, il possède deux très grandes réserves d’eaux pluviales (comme c'est traditionnellement le cas dans les monastères), dans lesquelles les habitants du bidonville et des environs venaient puiser de l’eau pour leurs besoins quotidiens (et donc la buvaient) avant l'intervention de PASDB (voir photos ci-dessous).

Malheureusement, comme cela est presque toujours le cas en Birmanie, cette eau est contaminée par toutes sortes de substances chimiques et par des bactéries issues de matières fécales humaines et animales, ce qui entraîne de nombreuses maladies hydriques et une importante mortalité infantile.

AIDE DE PASDB

   C’est pourquoi, dans le cadre de son programme d’accès à l’eau potable pour tous, « Une Eau pour la Vie », PASDB a décidé de construire dans l’enceinte du monastère une mini-usine de traitement de l’eau, à destination des milliers d’habitants vivant autour (voir photos ci-dessous).

Grâce à la mobilisation de donateurs, cette installation débutée courant 2015 à été achevée en décembre 2016, avec l'installation d'un grand réservoir de 5000 litres, qui vient en complément de celui de 3000 litres.

1000 litres d'eau insalubre peuvent être traitées par ce système. Cependant, en raison du très grand nombre de personnes désirant bénéficier de l’eau potable que fournit désormais PASDB, l’abbé du monastère a dû rationner la distribution à 10 litres par personne (quantité largement suffisante par exemple pour boire et laver un enfant).

Pour précision, la très grande majorité des familles du bidonville n’ont pas les moyens d’acheter quotidiennement de l'eau potable en bidon.

Ainsi, cette mini-usine va considérablement améliorer le quotidien de ces milliers d'enfants et d'adultes, même si beaucoup reste à faire dans ce bidonville.

Coût de cette mini-usine de traitement de l’eau : 3860 euros.

AUTRES BESOINS DE YAE OAKAN

   L’abbé du monastère souhaiterait agrandir l’école afin de scolariser plus d’enfants du bidonville, dont la plupart travaillent dès l’âge de 4/5 ans dans la l'immense décharge/poubelle, afin de collecter des détritus divers (plastiques, canettes, etc.) et les revendre.

Voir l'article sur le travail des enfants en Birmanie.

SI VOUS SOUHAITEZ VOUS JOINDRE À NOUS POUR SOUTENIR YAE OAKAN ET LES HABITANTS DU BIDONVILLE,

                                     MERCI D'OUVRIR CE LIEN

CLIQUER UNE FOIS SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Abbé du monastère/école de Yae Oakan.
Abbé du monastère/école de Yae Oakan.
Sortie de classe à Yae Oakan.
Sortie de classe à Yae Oakan.

Immense décharge au coeur du bidonville touchant le monastère.
Immense décharge au coeur du bidonville touchant le monastère.
Une des enfants du bidonville.
Une des enfants du bidonville.
Une des familles habitant directement sur la décharge.
Une des familles habitant directement sur la décharge.
Une mère du bidonville avec ses deux enfants.
Une mère du bidonville avec ses deux enfants.


Réserves d'eaux pluviales du monastère approvisionnant en eau les habitants du bidonville. Avant l'intervention de PASDB, cette eau était bue sans être bouillie, le bois étant trop cher pour ces habitants démunis à l'extrême !


Corvée d’eau à Yae Oakan avant l’installation de la station de traitement de l'eau financée par PASDB. Tous les moyens sont bons pour transporter l'eau !


Ci-dessus, plusieurs pièces du système de traitement de l’eau situé à l'abri des intempéries. Ce système comprend deux pompes électriques et différents filtres, parmi lesquels un filtre UltraViolet*, qui permet d'éliminer la majorité des bactéries et des virus présents dans l’eau.

*Le traitement de l’eau par UV (Ultra Violet) est très efficace (+ de 99,99 %) contre :

- salmonelles (fièvre typhoïde) - salmonella enteritidis (gastroentérite) -

- cholerae de vibrio (choléra) - tuberculose de Mycobacetrium (tuberculose) -

- pneumophila de Legionella (Légionellose) - virus de la grippe, de poliomyélite - et Hepatitus.


Désormais, les habitants du bidonville bénéficient d'une précieuse eau potable.


Grand réservoir supplémentaire de 5000 litres installé par PASDB en décembre 2016 (coût : 530 euros).
Grand réservoir supplémentaire de 5000 litres installé par PASDB en décembre 2016 (coût : 530 euros).


LA MARRAINE DE PASDB
LE PARRAIN DE PASDB

LA PRÉSIDENTE D'HONNEUR DE PASDB GABRIELLA WRIGHT

       Son témoignage vidéo

AVEC LE SOUTIEN DU

Dr CHRISTOPHE FAURÉ

GRÂCE AUX DONATEURS, PASDB :
- FOURNIT de l'eau potable.
- SCOLARISE des enfants.
- ATTRIBUE des microcrédits.
- RESTAURE des huttes.
- PARRAINE des familles et des projets.

"Il n'existe pas de meilleur exercice pour le cœur que................de se pencher pour aider quelqu'un à se relever." J. A. Holmes 

(nous pouvons vous recontacter par téléphone)