EXEMPLES DE MICROCRÉDITS ATTRIBUÉS PAR PASDB EN BIRMANIE (témoignages de birmans)

CLIQUER UNE FOIS SUR LES PHOTOS POUR AGRANDIR

Daw Kyi Kyi Sang, 28 ans. Mère d’un enfant sourd, elle a quitté son village natal pour que son enfant sourd puisse être scolarisé à l’institut spécialisé Mary Chapman de Yangon. Elle sait lire et écrire et a reçu un microcrédit de 110 euros pour acheter 2 machines à coudre d’occasion et du matériel de couture.

Daw Kyi Kyi San dans son attelier de couture.
Daw Kyi Kyi San dans son attelier de couture.
Témoignage en birman de daw Kyi Kyi San.
Témoignage en birman de daw Kyi Kyi San.

TRADUCTION :

« Avant, j’étais obligée de payer des intérêts d’emprunt chaque fois que mes enfants avaient besoin de quelque chose. C’était vraiment difficile pour moi. Maintenant, je n’ai plus ces problèmes, car PASDB prête sans intérêts. Ce prêt me permet également de financer mon activité. J’espère que PASDB pourra continuer à aider. »

Daw Mi Mi Naing, 37 ans. Sait lire et écrire. Vit dans le faubourg/bidonville de Dala (Yangon). PASDB lui a attribuée un microcrédit de 80 euros pour acheter une machine à coudre d’occasion et du matériel de couture.

Daw Mi Mi Naing dans son attelier de couture.
Daw Mi Mi Naing dans son attelier de couture.
Témoignage en birman de Daw Mi Mi Naing.
Témoignage en birman de Daw Mi Mi Naing.

TRADUCTION :

« Avant, j’avais des difficultés à payer les frais scolaires de mon fils handicapé sourd, et j’avais également peur qu’il ne puisse pas apprendre à lire et à écrire. Quand j’ai pu investir grâce au prêt de PASDB, les bénéfices m’ont permis d’assumer ses frais de scolarité. Je suis vraiment reconnaissante à PASDB et j’espère qu’à l’avenir l’association pourra aider un plus grand nombre de nos enfants atteints de surdité. »

U Aye Thein, 43 ans. Sait lire et écrire. S’occupe d’une petite ONG birmane dans le bidonville de Dala (Yangon) qui prend en charge des enfants handicapés et leurs parents. Lui-même estatteint de poliomyélite. Il a reçu un microcrédit de 80 euros pour vendre des tissus.

U Aye Thein, qui a reçu un microcédit de PASDB.
U Aye Thein, qui a reçu un microcédit de PASDB.
Témoignage en birman de U Aye Thein.
Témoignage en birman de U Aye Thein.

TRADUCTION :

« J’ai investi le prêt de PASDB dans une petite entreprise. Grâce aux bénéfices de cet investissement,  je peux assumer mes frais médicaux quand je suis malade. J‘espère que PASDB va pouvoir développer son activité.

Je souhaite également remercier PASDB et dire, au nom des membres de mon association qui ont obtenu des prêts, qu’ils sont heureux et que leurs conditions de vie se sont améliorées. »

Daw Moe Ohn Mar, 31 ans. Sait lire et écrire. Vit dans le bidonville de Dala (Yangon). Microcrédit de 50 euros pour acheter du matériel servant à fabriquer de petits sacs à main.

Daw Moe Ohn Mar.
Daw Moe Ohn Mar.
Témoignage en birman de daw Moe Onh Mar.
Témoignage en birman de daw Moe Onh Mar.

TRADUCTION :

« Le prêt de PASDB m’aide vraiment à élever mes enfants. Cela m’aide également sur le plan professionnel. Je souhaite que PASDB puisse aider davantage de personnes. »




LA MARRAINE DE PASDB
LE PARRAIN DE PASDB

LA PRÉSIDENTE D'HONNEUR DE PASDB GABRIELLA WRIGHT

       Son témoignage vidéo

AVEC LE SOUTIEN DU

Dr CHRISTOPHE FAURÉ

GRÂCE AUX DONATEURS, PASDB :
- FOURNIT de l'eau potable.
- SCOLARISE des enfants.
- ATTRIBUE des microcrédits.
- RESTAURE des huttes.
- PARRAINE des familles et des projets.

"Il n'existe pas de meilleur exercice pour le cœur que................de se pencher pour aider quelqu'un à se relever." J. A. Holmes 

(nous pouvons vous recontacter par téléphone)