L'ASSOCIATION PASDB EST ENGAGÉE EN BIRMANIE CONTRE L'ANALPHABÉTISME

L’éducation est un droit fondamental inscrit dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (article 28).


   Depuis ses débuts, l'association PASDB est engagée en Birmanie contre l'analphabétisme, qui touche un très grand nombre de birmans parmi les couches les plus pauvres de la population. Cet engagement est symbolisé par son PROGRAMME LIÉE À L'ÉDUCATION, "LE CARTABLE DE L'ESPOIR".

AIDER DES ENFANTS BIRMANS PAUVRES, VALIDES ET HANDICAPÉS : nos objectifs à travers l'éducation

  • Tout d'abord, offrir, par la prise en charge partielle ou totale des frais scolaires (mais aussi médicaux et alimentaires dans certains cas), la possibilité à des enfants handicapés ou issus de milieux vulnérables*, ainsi qu'à des orphelins, d'acquérir des connaissances et des compétences (pendant au moins tout le cycle primaire), tout en améliorant immédiatement les conditions de vie matérielles de leurs familles.        *Les enfants sont ciblés dans des familles vivant dans un grand dénuement.
  • Ensuite, les aider à se construire, en tant qu'êtres humains, dans des conditions dignes.
  • Enfin, faire en sorte que ces jeunes que nous soutenons dès leur plus jeune âge soient en mesure assez tôt (pour ceux qui ne désirent pas faire de longues études) de subvenir à leurs besoins ainsi qu'à ceux de leurs familles, et qu'ils deviennent à leur tour des acteurs responsables et solidaires au sein de leur communauté.

À noter que le simple fait de savoir lire, écrire et compter leur donne la possibilité d'accéder à de petits boulots bien mieux rémunérés que ceux proposés aux enfants analphabètes, ces derniers n'ayant que rarement la chance de travailler dans la dignité de la personne.

 

QUELQUES CHIFFRES

Actuellement, plusieurs milliers d'enfants valides et handicapés, parmi lesquels 1580 orphelins et 380 sourds et malentendants, bénéficient de l'aide de PASDB dans des orphelinats ou instituts situés à Yangon et autour (voir cartes).

Enfants sourds et malentendants de l'institut Mary Chapman (Yangon) que PASDB soutient.
Enfants sourds et malentendants de l'institut Mary Chapman (Yangon) que PASDB soutient.
Orphelins du monastère/école de Dham Maransi Moe Kok (Yangon), que PASDB aide depuis 3 ans.
Orphelins du monastère/école de Dham Maransi Moe Kok (Yangon), que PASDB aide depuis 3 ans.

  POURQUOI SCOLARISER DES ENFANTS BIRMANS DÉFAVORISÉS ? 

    La scolarisation d'enfants birmans défavorisés est primordiale afin de lutter contre l'analphabétisme touchant une importante partie de la population birmane. Car, de cet analphabétisme découle logiquement une extrême pauvreté produisant un grand nombre d'enfants vulnérables et désœuvrés. Ces enfants risquent alors, soit d'être enrôlés de force et massivement dans l'armée pour ce qui concerne les jeunes garçons, (voir enfants-soldats en Birmanie), soit d'être enlevés ou achetés dans les villages les plus pauvres afin d'alimenter les réseaux de prostitution pour ce qui concerne les jeunes filles.

Voir : l'Unicef met la Birmanie en garde contre le trafic d'enfants  et Prostitution en Birmanie

 

LE SERPENT QUI SE MORD LA QUEUE

Deux raisons expliquent la triste réalité de ce cercle infernal.

La première est due à un niveau de très grande pauvreté qui touche une importante partie de la population ce qui fait que les jeunes enfants (dès l'âge de 4/5 ans pour certains !) doivent travailler pour aider leurs foyers au lieu d'aller à l'école. Mais de cette situation découle logiquement l'analphabétisme et des salaires très bas, voir pas de salaires du tout ! Le cercle infernal ne s'arrête alors que quand des associations ou ONG arrivent à entrer en contact avec ces populations très fragiles et à scolariser ou rescolariser les enfants les plus jeunes.

La seconde de ces raisons a pour origine un manque criant de budget, l’armée bénéficiant à titre de comparaison d'environ 45 % du budget de l’état alors que l’éducation ne se contente que de 3 % !

 

ARTICLES concernant l'éducation en Birmanie :

SI VOUS SOUHAITEZ NOUS SOUTENIR POUR CES DIFFÉRENTS PROJETS LIÉS À L'ÉDUCATION,

VEUILLEZ S.V.P.  CLIQUER ICI.



LA MARRAINE DE PASDB
LE PARRAIN DE PASDB

LA PRÉSIDENTE D'HONNEUR DE PASDB GABRIELLA WRIGHT

       Son témoignage vidéo

AVEC LE SOUTIEN DU

Dr CHRISTOPHE FAURÉ

GRÂCE AUX DONATEURS, PASDB :
- FOURNIT de l'eau potable.
- SCOLARISE des enfants.
- ATTRIBUE des microcrédits.
- RESTAURE des huttes.
- PARRAINE des familles et des projets.

"Il n'existe pas de meilleur exercice pour le cœur que................de se pencher pour aider quelqu'un à se relever." J. A. Holmes 

(nous pouvons vous recontacter par téléphone)